Agenda

Tickets en vente le 13 sept. à 10:00.

Stef Kamil Carlens

On ne peut pas dire que Stef Kamil Carlens ait chômé ces dernières années. Il s’est adonné à son métier d’artiste plasticien et a donné avec Zita Swoon Group une série de représentations théâtrales pas piquées des vers et louées par les critiques en Belgique et à l’étranger.

Mais il est vrai que son dernier album de chansons remonte à dix ans.

En 2017, Stef Kamil fait pourtant son retour dans le circuit pop avec Stuck In The Status Quo, un superbe opus pour lequel il s’est donné à fond. C’est également la première fois qu’il signe un album de son propre nom. Entendons-nous bien : Zita Swoon Group n’est pas mort. C’est juste qu’il a eu envie cette fois de tenir les morceaux plus près de lui. « J’ai peu lâché prise et rarement demandé l’avis des autres. Ce disque est habité de mon groove, mon âme, ma rythmique. J’ai fait toutes les guitares, la plupart des claviers, les percussions et quelques basses, ce qui m’a d’ailleurs rappelé que la basse est l’un de mes instruments préférés. Mais pour enregistrer le disque et pour les concerts, je me suis fait entourer d’un nouveau groupe brillantissime. Je suis extrêmement impatient de pouvoir jouer à nouveau sur de grandes scènes pop, parce que je n’en ai quasi pas eu l’occasion ces dernières années. »

Stuck in The Status Quo est un véritable album narratif, et Stef Kamil y évolue donc en terrain connu. « Les représentations de Zita Swoon Group tournent toujours autour de l’interaction avec d’autres disciplines. Je ne m’en lasse pas. Mais l’instant gratification d’une chanson pop est aussi jouissif : on écrit une histoire, on invente une série d’accords qu’on entoure d’une bonne mélodie... et voilà. C’est une discipline très directe. »

Le premier single, 'The Journey Will Be Long', parle de la confiance aveugle dans des mandataires politiques qui a été trahie. Le texte date de 2008, mais il s’avère plus actuel que jamais. « S’il y a bien une chose que l’élection de Donald Trump démontre, c’est que ce populisme plat fonctionne. Idem pour Marine Le Pen, Geert Wilders et le Brexit. Que des campagnes négatives. La démocratie est une idée de génie, mais il faut d’urgence la repenser car elle ne fonctionne plus. L’histoire se répète, et nous tombons tous à chaque fois dans le même panneau. »

www.stefkamilcarlens.be

Heure de passage: 
21:30

Benjamin Schoos

En 20 ans de carrière, le trublion de la pop belge Benjamin Schoos a tout fait. Plus de 20 albums comme compositeur et le double comme producteur.   

Mais il y a le reste : d’abord le talent, et maintenant cette voix.

C’est sous le nom très comics de Miam Monster Miam que Benjamin Schoos a d’abord rayonné sur la Belgique d'après dEUS et d'avant Ghinzu, dispensant une pop acidulée de geek inventif. Passant au folk avant que la barbe ne soit remise à la mode, il s'installe dans les playlists des radios nationales et universitaires, avant d’y devenir DJ et chroniqueur lui-même.

Mais c'est sous la casquette de Directeur Artistique du label Freaksville qu'il a reçu les hommages des gazettes françaises : autant de disques renouvelant la pop à coup de claviers cosmiques, de guitares garage ou d’arrangements philharmoniques, souvent épaulés par le parolier Jacques Duvall (Alain Chamfort, Lio)

Depuis 2012, reprenant son nom, Benjamin Schoos (prononcez « Skoss » ou « chousse » ) donne enfin de la place à sa voix. Un chant sans emphase, détaché mais jamais dépassé.

Heure de passage: 
20:00

Vous aimerez aussi…

14 Décembre 2018 / 20:00

HOOVERPHONIC au Manège Fonck.

05 Décembre 2018 / 20:00

BLANCHE